Err

COMMUNICATION

18,00 EUR
LES RECRUTEURS DE LA MORTLa communication djihadiste décryptée par un négociateur du RAID
de Didier GUEGUEN
Préface d'Alain BAUER

     Les techniques de communication utilisées par les négociateurs des unités spécialisées Françaises semblent d’une efficacité redoutable pour gérer des situations de crise. Le taux de réussite face à ces individus est de l’ordre de 80 %. Face à des forcenés retranchés et armés, des preneurs d’otages ou encore des suicidaires dangereux, les négociateurs réussissent en utilisant les mots à établir une relation de confiance et à changer le comportement irrationnel de la personne en crise. Il semble pourtant que ces techniques de négociation tirent leur source d’une communication de base, d’écoute active et d’empathie. La recherche d’une relation confiance est indéniable pour réussir à établir un changement perceptible chez un individu en crise.
     
1 vol. 16 x 24
204 pages
mars 2022



15,00 EUR
MIEUX COMPRENDRE LA CHINE10 clés de communication pour appréhender l'Empire du Milieu
de Mathilde AUBINAUD et Philippe BRANCHE

Des marques aux institutions, de la famille aux entreprises, la communication est un levier clé pour tisser des liens, commercer et même dominer. Si les nouvelles technologies ont facilité l’utilisation de la communication, on se retrouve bien souvent dans une incommunication face à une mauvaise compréhension des enjeux et cultures.

16 x 24
170 pages
Juin 2019
18,00 EUR
NOTRE CONSCIENCE NOUS APPARTIENTde Bertrand Marie FLOUREZ

L’externalisation de la conscience, est un processus généré par la concomitance de trois facteurs : l’externalisation des facultés cognitives de l’être humain, l’imposition de l’idéologie marketing sans maitre dans nos sociétés et la dépendance à la connexion permanente, tant en termes d’informations que de relations. Ce développement exponentiel des technologies de communication ainsi que la pression culturelle et mentale de la production-consommation nous entraine d’une servitude volontaire à une servitude inconsciente. 

La conscience est la faculté relationnelle d’être à soi, à l’autre et au monde en l’évaluant. C’est elle qui conçoit et évalue l’ensemble de nos relations en révélant notre identité. Faculté relationnelle, la conscience ne dépend pas du QI et n’est pas un fait de culture ou de religion. Elle est le siège de notre liberté et de notre dignité d’être humain. Elle peut nous échapper, par contrainte ou dépendance, à partir du moment où nous laissons un tiers nous dire qui nous sommes, ce qu’est le monde et ce qu’il faut penser. 

Notre conscience nous appartient est un ouvrage qui redéfinit la conscience. Afin de la protéger de tout risque d’aliénation, Bertrand Marie Flourez propose de développer la conscience critique non pas dans une résistance intellectuelle ou dans un affrontement cérébral mais bien dans la reconnaissance de soi, de l’autre et l’évaluation du monde notamment à travers le langage. 

1 vol. 16 x 24
198 pages
Juin 2022



28,00 EUR
RESEAUX, LES NOUVELLES REGLES DU JEU
Les comprendre, les identifier

de Christophe ASSENS

Au-delà des débats stériles pour savoir s’il faut plus d’encadrement, ou davantage de laisser-faire, la société évolue inexorablement vers une troisième voie, celle de la collaboration via les réseaux. Les réseaux s’imposent comme un nouveau mode de communication, de socialisation, et d’éducation, capable de créer et de répartir les richesses en dehors des règles du marché.

Sous certaines conditions, ils offrent un cadre plus efficace que celui de l’État, pour défendre l’intérêt général à l’échelle des territoires ou des communautés d’individus. En empruntant la voie des réseaux, il est ainsi possible de réconcilier liberté et solidarité, de manière à sortir de l’impasse idéologique de l’affrontement stérile entre l’État et le marché. 

Ce livre apporte des réponses, sur la crise d’autorité, sur la faillite des corps intermédiaires, sur la démission du pouvoir, dans une société de plus en plus horizontale, en décalage avec la verticalité des institutions. 

- Faut-il continuer à réglementer sans se soucier de la liberté ? 
- Quelle est la place de la confiance par rapport au contrôle ? 
- Pourquoi est-il nécessaire de collaborer dans une société individualiste ? 

Ce livre répond à toutes ces questions d’actualité.   

1 vol. 16 x 24
278 p.
mars 2021