Err

Se faire éditer


Quelle longueur ?


Afin de tenir compte des usages de lecture pour les livres de nos collections, VA Editions souhaite publier des textes de 200 000 à 600 000 signes (espaces compris). À titre exceptionnel et de façon concertée entre l’éditeur et l’auteur, il est possible d’envisager jusqu’à 800 000 signes ou plus (espaces compris).


Quel public ?


VA Editions part d’une considération simple : il existe plus de non-spécialistes que d’experts. De surcroît, personne ne sait tout sur tout. L’auteur d’un texte pour VA Editions doit donc impérativement prendre en compte qu’il s’adresse à un étudiant de 18 ans. Même plein de bonne volonté, il ne peut connaître ce qu’il n’a pas vécu ou encore étudié.


Quelle forme ?

Il est impératif d’organiser son propos de manière très structurée : une préface (optionnel), une introduction avec une problématique explicite et l’annonce formelle d’un plan, deux ou trois parties avec deux ou trois sous parties, une conclusion qui rappelle la problématique et formule de manière condensée et nuancée la réponse à la question posée, enfin une ouverture pertinente qui sera reprise en quatrième de couverture.


Comment écrire pour être lu ?


La règle la plus importante : une seule idée par phrase de 15 à 20 mots. Avant d’adresser votre texte, faites votre « moyenne » sur deux pages. C’est à dire le nombre de mots divisé par le nombre de phrases. Si le résultat est supérieur à 25, ce n’est pas la peine d’adresser le document. Il faut le laisser dormir un peu, puis couper les phrases en fonction du principe : une idée doit correspondre à une phrase de 15 à 20 mots. La deuxième règle : faites-vous relire par 2 lecteurs pour vérifier le respect de la grammaire française. Lorsque la règle s'applique, écrire au présent historique, pour rendre le propos plus vivant. Enfin, précisez systématiquement l'année des faits rapportés sinon votre propos devient incompréhensible seulement quelques années plus tard.