Err

TCHAD, LES GUERRES SECRÈTES DE LA FRANCE

30,00 EUR
Ajouter au Panier
TCHAD, LES GUERRES SECRÈTES DE LA FRANCE
Les arcanes du renseignement français (1969-1990)

de Damien MIREVAL

La refonte complète de l’outil de renseignement militaire français à l’orée des années 1990 a largement hérité des combats politico-militaires sur le sol africain. À cet égard, le Tchad s’est avéré être le véritable laboratoire du renseignement français.

Cette étude inédite analyse les arcanes du renseignement moderne qui trouve ses sources sur des territoires d’Afrique subsaharienne disputés hier comme aujourd’hui, au cœur des intérêts mêlés des hommes du bassin du lac Tchad et de la Libye, qui se confrontent dans les années 1970 et 1990 aux Français, aux Américains, et à d’autres nationaux, tous intéressés par ce pays – pivot d’Afrique centrale.

Pour la première fois, une étude scientifique analyse les interactions entre ces acteurs, apporte des clés de compréhension de la situation actuelle dans toute la région subsaharienne et décrit le lent cheminement du monde du renseignement français.

L’auteur décrit les rapports de force entre ministères et au cœur des services de renseignement, les restructurations progressives des armées, plonge le lecteur dans les méandres des terribles services intérieurs tchadiens, voyage dans le Tibesti avec les négociateurs de l’affaire Claustre, analyse la défiance franco-américaine d’alors, combat avec les Tchadiens et les mercenaires en zone désertique.

Si le renseignement français est rarement étudié en France, il est pourtant crucial pour comprendre les enjeux sécuritaires actuels. Les témoignages et les archives permettent de dresser une perspective historique sur les renseignements politiques et militaires français et leur évolution. Le renseignement militaire s’est structuré et optimisé, pour développer les conditions favorables à la création de la DRM en 1992. Le renseignement de nature politique, mis en œuvre par le SDECE puis la DGSE, a lui aussi changé de paradigme face à une réalité africaine qu’il maîtrisait mal et qu’il subissait en réaction.

1 vol. 16 x 24
340 p.
Décembre 2020