Err

GÉOPOLITIQUE

geopolitique en-tete
CHINE ; La longue marche vers le futur
15,00 EUR
De l'Empire du Milieu.... à la Chine des technologies
d'Edouard Valensi

La Chine est partout dans les têtes et dans l’actualité. Pour autant, tout en paradoxes, elle reste inconnue : une civilisation millénaire, retournée à la barbarie il y a à peine soixante ans, durant la Grande révolution culturelle donc en même temps un pays neuf. 
L’objectif du Président Xi Jinping est d’en faire un pays harmonieux, un leader auquel la planète se réfèrera. Comment y parvient-il ? C’est ce que cette étude tente d’établir en mettant en lumière les interactions entre société, institutions, entreprises, politique et innovation, sans cacher les faiblesses, les hésitations et les contradictions.
Cet ouvrage scrute la Chine en profondeur dans ses réalités quotidiennes grâce à l’exploitation par l’auteur de centaines de sources Internet chinoises originales. Leur évaluation et leur mise en perspective donnent une image forte et précise de la Chine d’aujourd’hui, et de son devenir.
Une Longue marche vers le futur est un ouvrage de référence multipolaire : 
-Une saga sur la naissance et l’adolescence de la Chine moderne ; 
-Un document de référence sur l’innovation et l’industrie, l’économie ; 
-Une vision de ce que ce pays, bientôt premier au monde, représentera pour la planète
Trois regards, mais une même Chine que l’on ne peut pas éviter de côtoyer, et qu’il faudra accompagner dans sa modernité.

1 vol. 16 x 24
250 pages
Mars 2022


DE SPECTATEUR A ACTEUR
24,00 EUR

·         Passageà la vitesse supérieure de la politique étrangère de l’UE

de Urmas PAET

L’UE aspire depuis longtemps à jouer un rôle dans les affaires mondiales à la hauteur de son statut de grande puissance économique, une ambition incarnée par la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), le service européen pour l’action extérieure et une multitude de programmes, de politiques et de mécanismes.
Dans cet appel à l’action, l’eurodéputé du groupe Renew Europe, Urmas Paet, qui a été ministre estonien des Affaires étrangères de 2005 à 2014, examine de manière approfondie les performances trop souvent inefficaces de l’UE face à un large éventail de défis de politique étrangère. L’absence de consensus entre les États membres, la lenteur du processus décisionnel, la confusion stratégique, le faible engagement avec les partenaires potentiels et l’absence de réelle conviction sont des thèmes récurrents.
La conclusion inéluctable est qu’en matière de politique étrangère, l’UE, bien qu’elle soit une source de déclarations incessantes, reste un acteur mineur dans un monde où la politique des grandes puissances s’est réaffirmée – et un monde dans lequel les défis systémiques au modèle démocratique occidental, de la part de la Russie, de la Chine et d’autres pays, sont devenus plus puissants qu’au moment où la PESC a été lancée. Le propos central de M. Paet est de tirer les leçons du passé, sans s’y attarder, et de prendre le taureau par les cornes pour mettre en place une stratégie unifiée et efficace avant qu’il ne soit trop tard. 
Comme il l’écrit : « Il ne suffit plus de parcourir le monde en offrant de l’espoir, des valeurs et des chèques. L’UE et ses États membres doivent… établir des priorités et des stratégies, parler d’une seule voix et d’objectifs communs, et le faire avec clarté et cohérence. »
Ce livre expose une ambition audacieuse, mais réaliste et pragmatique, qui doit remplacer les aspirations vagues et mal définies qui ne produisent rien.

1 vol. 16 x 24
234 p.
Février 2022


LE COMPLEXE TERRORISTE
15,00 EUR
Sous la direction de Daniel Dory et Jean-Baptiste Noé


Le terrorisme ne se limite pas aux attentats. En amont et en aval de l’acte terroriste, il y a un ensemble de causes, d’acteurs, de pratiques et de messages qu’il est indispensable de comprendre. Encore trop souvent l’objet de commentaires approximatifs de la part d’experts autoproclamés et d’analyses biaisées par aveuglement idéologique, le terrorisme est aussi un objet scientifique à part entière.
 
Cet ouvrage rassemble divers textes qui introduisent, chacun à sa manière, à l’analyse du fait terroriste dans la perspective des études disciplinaires sur le terrorisme (ou terrorism studies dans le domaine anglophone).

En combinant des apports théoriques et des études de cas, ce livre offre un premier aperçu sur un champ de recherches en plein développement, dont l’intérêt n’est malheureusement pas exclusivement académique.

1 vol. 16 x 24
134 pages
Février 2022



LA GUERRE DES PUISSANTS
19,00 EUR
Stratagèmes de domination de la Chine et des Etats-Unis
de Catherine Delahaye, Pierre-Charles Hirson, Sylvia Grollier, Camille Reymond
Préface de Nicolas Moinet

La Chine et les États-Unis se livrent à une guerre économique ouverte depuis les années 2010, et pas seulement... Les présidents Obama, puis Trump et désormais Biden cherchent à restaurer la suprématie américaine émoussée dans tous les domaines. En parallèle, le président chinois Xi Jinping pose en objectif de rendre la Chine prépondérante à l’horizon 2050, retrouvant ainsi le lustre de l’Empire du Milieu.

Ces confrontations économiques et industrielles ont bien évidemment des répercussions sur les autres champs d’affrontement que sont la politique et la diplomatie, la R&D, la finance, les territoires, le militaire et la société civile. Ces champs ne sont que partiellement traités dans les médias occidentaux, mais sont inextricablement liés.

Cet ouvrage est le seul à décrypter de manière globale l’affrontement actuel entre la Chine et les États-Unis sur l’ensemble des échiquiers économique, politique et sociétal. Il expose en détail l’enchaînement des nombreux mécanismes et leviers mis en place et utilisés par les deux protagonistes afin d’obtenir l’ascendant sur le monde matériel et immatériel. Il permet enfin de mesurer l’étendue de cette confrontation, mettant en lumière que chaque événement n’est pas le fruit du hasard, mais bien celui d’une stratégie pensée et réfléchie avec des enjeux longtemps restés cachés. 

Une plongée éclairée qui vous permettra de découvrir la partie immergée de l’iceberg !

1 vol. 16 x 24

256 pages
Mars 2022


SOUVERAINETÉ TECHNOLOGIQUE FRANCAISE
18,00 EUR
de Maurice ALLEGRE

L’auteur occupe le poste de Délégué à l’Informatique pendant six années (1968-1974) au cours desquelles il doit se battre sur plusieurs fronts. Créer un vrai concurrent à l’hégémonique IBM n’est déjà pas très facile, mais devient mission impossible quand les deux actionnaires se chamaillent d’abord, puis se détestent et enfin quand l’un d’eux (CGE d’Ambroise Roux) déclare la guerre totale à l’autre (Thomson de Paul Richard). Il veut à tout prix manger son collègue et n’y parvient pas parce qu’il rate in extremis un putsch interne à Thomson qu’il a habilement fomenté de l’extérieur. Dès lors, la filiale commune informatique (CII) devient le champ de bataille choisi par CGE pour affaiblir Thomson parce que ce groupe est responsable de la gestion de CII. Tous les moyens deviennent bons pour rabaisser la CII. La mort soudaine du Président Pompidou prive la Délégation de sa potion magique – le soutien de l’Élysée – qui se transforme en hostilité dès l’arrivée du nouveau Président Giscard d’Estaing qui raye d’un trait de plume huit ans de travail acharné et d’investissements publics. Le Plan Calcul n’a pas été arrêté parce qu’il avait échoué. L’Airbus européen de l’informatique avait été créé avec Siemens et Philips et fonctionnait. Il a été sciemment descendu en vol par un missile de fabrication Roux et activé par Giscard au profit d’une « solution américaine » contre nature et non viable malgré tous les camouflages.

La lecture chronologique, émaillée d’anecdotes, des évènements tient du roman d’aventures, mais aussi du Western, car les colts n’étaient pas restés au vestiaire !

Un demi-siècle plus tard

Après avoir tiré les leçons de l’aventure Plan Calcul, l’auteur montre ensuite que tous les problèmes détectés il y a un demi-siècle par la Délégation sont toujours très actuels aujourd’hui : rôle essentiel des puces numériques, domination technologique américaine sous de nouvelles formes (GAFA, cloud). Beaucoup de solutions sont d’une dimension européenne. Peut-on au moins les appliquer sous des formes partielles à la carte ?

L’auteur fait aussi une digression originale sur une question qu’il connait bien, la transition énergétique, sujet spécialement critique pour notre avenir.

1 vol. 16 x 24
204 pages
Mars 2022



LA MULTIPOLARITÉ AU XXIe SIECLE
38,00 EUR

de Irnério Seminatore

Cet ouvrage présente une lecture des formes diverses de la multipolarité : la configuration du système, la distribution des souverainetés et des pouvoirs, les buts des pôles de puissance, la toile de fond de l’ambiance internationale et les risques d’affrontement entre pôles.

Il brosse les traits essentiels de notre époque, l’âge balistico-nucléaire et spatiale, celle d’un monde fini et en devenir, hors de ses limites. Il s’interroge sur les différents types de paix et de guerres et sur l’hétérogénéité du système planétaire actuel.

Quant à l’Europe, il souhaite qu’elle devienne une puissance d’équilibre entre l’Amérique et la Russie et il précise les antinomies de l’action diplomatico-stratégique et les trois logiques de la dissuasion, de la subversion et de la persuasion.

Enfin, face au « Piège de Thucydide » et au duel du siècle entre la Chine montante et les États-Unis, il pousse à réfléchir au dilemme de notre temps, pris entre l’alternance hégémonique dans le système, au moyen d’une « guerre limitée », ou la « rupture tectonique"  du système, comportant une inversion du rapport de prééminence  ente la Démocratie Impériale et l’Empire du Milieu et  un changement d’ensemble de  la civilisation, de l’idée de société  et de la figure de l’homme, selon le modèle d’un collapse sociétal et d’un conflit global, qui rappellent le concept de « guerres en chaînes » et de  « révolutions systémiques » de Strausz-Hupé.

 1 vol. 16 x 24

586 pages

Novembre 2021


LE NOUVEL ÉCHIQUIER
29,00 EUR
La société internationale après la crise de la COVID 19
sous dir. de J.-C. Empereur et C. Zorgbibe

La crise du coronavirus qui frappe la planète entière est un puissant révélateur des bouleversements géopolitiques majeurs que nous aurons à affronter. 
Près de 25 ans après Le Grand Échiquier de Brzezinski, les auteurs proposent de regarder le monde sous le prisme d'un Nouvel Échiquier qui se dessine autour de quatre axes majeurs :
  • Le basculement vers l’Indo-Pacifique et l'affirmation de la Chine comme une puissance qui dominera le paysage géopolitique du XXIe siècle ;
  • Le dépassement de la simple guerre économique par un conflit technologique de haute intensité, principalement numérique, que se livrent les États-Unis et la Chine ; cette rivalité exacerbée ayant pour objectif la domination du monde ;
  • L’apparition de nouveaux types d’acteurs, États-civilisations : Chine, Inde… Proto-États : Banques centrales, opérateurs du numérique… ;
  • L’affaiblissement de l’Europe, quant à elle, en pleine période de désarroi économique, institutionnel et sociétal, qui court le risque d'une double vassalisation à la fois chinoise et américaine. Elle devra passer par la mise en œuvre d'une stratégie d'indépendance et surtout de non-dépendance de grande ampleur.
Mais les jeux ne sont pas faits.
La Chine peut rencontrer des difficultés économiques et politiques de nature à réduire ses ambitions, les États-Unis, eux, faisant face à de graves difficultés, ont toujours su faire preuve de résilience. L’Europe, consciente d’être au bord du gouffre, doit se ressaisir comme elle l’a montré maintes fois dans son histoire millénaire.
Cet ouvrage regroupe parmi les meilleurs analystes en relations internationales et propose un regard inédit sur la géopolitique post-pandémie. Un éclairage indispensable pour comprendre le dessous des cartes internationales.

1 vol 17 x 25
510 pages
Novembre 2021



CHINE-USA LE GRAND ECART
18,00 EUR
Crise dans la mondialisation
de Barthelemy COURMONT

Depuis la fin de la Guerre froide, les relations internationales se sont articulées autour d’une unipolarité de transition, qui a ouvert la voie à une multitude d’interprétations quant au rééquilibrage géopolitique. En parallèle à ces réflexions, les certitudes de la fin de la bipolarité ont rapidement laissé place à un désenchantement dans le monde occidental, dont l’émergence de nouveaux conflits, le terrorisme transnational, la fracture Nord-Sud ou les mouvements contestataires furent les principaux symptômes. Le système-monde consacré après la disparition de l’Union soviétique devint ainsi la cible de toutes les critiques autant que de toutes les convoitises. Et loin d’apaiser les tensions et d’engendrer un progrès à échelle mondiale, il accentua les fractures. Dans le même temps, l’émergence de nouveaux pôles de puissance, le rééquilibrage de l’économie internationale, le retour des nationalismes et d’un réalisme très prononcé dans la gestion des affaires mondiales se sont peu à peu cristallisés, au point de provoquer de nouvelles instabilités et un grand écart.

La relation Pékin-Washington, qui s’est affirmée comme une compétition de puissance, est au cœur de ce grand écart. Un écart stratégique qui pousse les plus nostalgiques à évoquer le retour de la Guerre froide, à tort ou à raison. Un écart idéologique qui questionne sur les compatibilités. Mais surtout un écart dans les trajectoires prises par ces deux pays depuis trois décennies. Si les États-Unis ont multiplié les revers et accumulé les paradoxes, la Chine a su peu à peu accaparer le système-monde et pourrait en redéfinir les règles.

Derrière cette compétition à grande échelle et ses multiples avatars, c’est l’avenir des relations internationales qui se joue. Avec plusieurs options, du maintien de l’unipolarité au retour de la bipolarité, en passant par la multipolarité ou même l’apolarité – l’absence de puissance dominante et responsable – qui offrent des caractéristiques aussi différentes qu’irréconciliables. Paradoxalement, jamais le monde ne fut réuni sous un même toit, celui d’une mondialisation née des cendres de la Guerre froide, et rarement il fut aussi divisé.

 1 vol. 16 x 24

186 pages
novembre 2021
SOMMES NOUS ARRIVÉS A LA FIN DE L'HISTOIRE ?
25,00 EUR

de Roland LOMBARDI

Pandémie, islamisme, guerre économique mondiale, crises sociétales majeures, l’Occident semble à bout de souffle. Sommes-nous pour autant arrivés à la fin de l’histoire, comme l’écrivait l’économiste et politologue Francis Fukuyama ?